?

Log in

No account? Create an account
 
 
27 December 2009 @ 08:46 pm
Il y a des jours...  
...où on aimerait ne s'être pas levée du tout et où on se demande ce qu'on fout là. Des jours où on voudrait se coucher tout de suite pour ne pas en voir la suite parce qu'une avalanche de sales choses vous tombe dessus sans que vous compreniez d'où ça vient. Des jours comme aujourd'hui en somme. Pour bien commencer la journée, se faire réveiller par sa mère qui juge bon de venir me réveiller pour me parler de problèmes auxquels j'ai encore moins de solutions qu'elle, suivit de mon père qui vient gueuler dans le couloir, en ouvrant la porte comme une brute, qu'il faut que j'aille - ou que mes frères - aillent faire les courses. Agréables réveils, tout en douceur.

Ensuite, c'est l'heure de s'enquérir de l'heure de l'arrivée de Shei, pour apprendre, et même pas par lui qu'il ne vient pas avant les autres parce qu'il en a décidé autrement. Ah... Génial. Mais où est donc la corde que je puisse me pendre de ne pas avoir vu arriver un truc pareil, alors que ça arrive si souvent avec Shei. Et puis, finalement c'est Math qui m'a dit quand leur train arrivait. La joie de raconter ça à ma mère alors que je l'ai fais chier pendant un moment pour qu'elle accepte, qu'on s'est pris la tête, et que je me suis fait engueuler à cause de ça.

Pour bien terminer la journée. Je me fais engueuler pour trois parce que j'ai oublié de réchauffer la viande et le bouillon. Et là, mon père se dispute avec mon frère. Purée mais qu'est-ce que je fous là ? Ces quatre derniers jours, j'ai pas du manger plus que pendant deux jours normaux et je vais encore perdre du poids, et ce soir n'a pas dérogé à la règle récente, parce que rester à table pour entendre des gens se disputer, même si ce n'est pas moi, ça me coupe un appétit déjà absent.

Et pour couronner le tout, mon pouce gauche et mes index me rappellent que je suis une grosse boulette parce que je me suis coupée une première fois en me coupant les cheveux, puis deux fois en moins d'une minute avec un bout de plastique rouge. Et maintenant, c'est la galère pour taper, et je peux dire adieu à l'idée de jouer de la basse ou de la guitare.

Dieu que j'ai envie de me pendre.

Voyons le bon côté des choses, demain sera un autre jour où je serai loin de la maison parce que je vais sortir dans Paris avec une amie, j'ai fini les cadeaux pour tout le monde, et surtout, demain ne sera pas aujourd'hui. Demain ne pourra pas être plus merdique qu'aujourd'hui. Garfield a tort, le pire jour de la semaine c'est le dimanche, pas le lundi. 
 
 
Mood: depresseddepressed
Music: Alice Nine - Kiss twice, Kiss me deadly